Zéro déchets

Il n’a jamais été aussi facile d’être écoresponsable dans la région. Depuis maintenant deux mois, on retrouve à Salaberry-de-Valleyfield deux commerces de produits en vrac qui encouragent la réutilisation de nos contenants. D’un côté du 122 rue Grande-Île on retrouve une épicerie zéro déchet. Tandis que de l’autre côté, les produits pour le corps et les produits ménagers sont à l’honneur.

Le virage vert

Le virage vert, c’est ce qu’ont fait Josée LaPrairie propriétaire de Les Indispensables/Écovrac et Pierre Batista propriétaire chez Le Garde Manger Bio. C’est d’ailleurs pourquoi ils ont décidé d’ouvrir leur propre commerce en vrac, car ils trouvaient que l’offre n’était pas suffisante. C’est d’abord Josée qui a ouvert ses portes en 2018. Pierre qui la côtoyait à l’école de sa fille, a compris qu’il y avait aussi une demande du côté nourriture. Les deux entrepreneurs se sont donc associés pour accroître l’offre « zéro déchet » à une seule adresse.


Il est certain qu’au départ on questionnait Josée, disant qu’il n’y avait pas assez de demandes à Valleyfield pour qu’elle puisse vivre d’un tel commerce. « Même quand j’avais un petit doute, la confiance me disait, non Josée, arrête ! Nous sommes rendus là », nous mentionne la propriétaire d’Écovrac. Après plus d’un an, elle constate avec joie que la demande est bien présente. Pierre n’a quant à lui jamais eu de doutes. « C’est un plus dans la région ! Ma clientèle est vraiment diversifiée. J’ai des personnes âgées, des jeunes. Il y a toute sorte de monde qui veut faire des changements dans leur mode de vie et dans leur alimentation. C’est pas mal tout le monde qui est conscientisé maintenant. »

Les avantages

Les raisons pour devenir client dans un commerce zéro déchet sont grandement véhiculées. On pense souvent à la réduction de l’impact sur l’environnement. En plus, les deux commerçants se font un honneur de prioriser les producteurs locaux. Par contre, pour eux la réduction de son empreinte écologique n’est pas le seul avantage, il y a aussi la qualité des produits. « Tout a plus de goût et les textures sont différentes » mentionne Pierre. Tandis que Josée explique que « les produits sont ultra-concentrés et ils durent plus longtemps. Il y a aussi un changement au niveau de la peau. Elle est moins sèche et les vêtements sont moins irritants » .

Un petit pas à la fois

Les deux propriétaires donnent le même conseil pour tous ceux qui lorgnent vers un mode de vie zéro déchet. « Y en a des drastiques qui vont tout jeter et tout racheter écologique. Mais je pense que c’est plus facile d’y aller une étape à la fois. », suggère Josée. Tandis que pour Pierre ce sont d’autres habitudes à prendre, mais ce serait plus facile qu’on le croit. Et pour ceux qui auraient peur d’être jugés en entrant dans une boutique zéro déchet, car ils ne connaissent pas cela Josée et Pierre sont catégoriques : ils sont toujours vraiment contents de voir de nouveaux visages.

Salaberry-de-Valleyfield est prêt pour ce genre de commerce?

Coordonnées

122-124 Rue de Grande-Île, Salaberry-de-Valleyfield
lesindispensablesecovrac
legardemangerbio