×

Vous souhaitez devenir blogueur?

Inscrivez-vos informations et nous vous contacteront dans le plus bref délai.

Prendre le temps!

Général
30/10/2018

Depuis plusieurs années, nous nous individualisons de plus en plus, nous ne formons qu’un. Les réseaux sociaux offrent en effet un semblant de rassemblement social, mais derrière nos écrans nous sommes tout de même seul. 

J’adore évidemment faire partie d’un groupe social virtuel, j’y apprends beaucoup de choses et dans l’immédiat. Mais ce qui me manque le plus est le contact humain de la vie. La société d’aujourd’hui va à une vitesse folle. On arrive à la fin de la semaine ou aux vacances totalement épuisé d’avoir autant couru après notre temps. On veut le défier, on veut le devancer. Mais pourquoi ne pas juste ralentir et observer? On avance tel des automates au gré des moments préétablis dans notre quotidien. Mais, nous n’avons pas tant changé. Même en 1936, Charlie Chaplin dépeignait une société moderne d’automates avec ses moutons, les travailleurs d’usine, dans la première scène de son film « Les Temps modernes ». Ce qui a beaucoup changé, c’est notre façon de vivre individuellement, nous formons de microsociétés à nous seul.

Il faut apprendre à se déconnecter individuellement pour mieux se connecter collectivement.

 

Créer des liens

Peu importe l’endroit où l’on vit, banlieue ou grande métropole, il est facile de reconnecter collectivement. Il faut juste regarder, observer et apprendre. Travailler avec le public m’amène souvent à voir et à observer les liens que la communauté se créent. C’est agréable et même réconfortant d’aller à un endroit et de voir un visage familier. En travaillant avec le public, je me rends compte que je suis moi aussi un visage familier pour plusieurs personnes. Je trouve important de reconnaître les gens. Pouvoir se souvenir du nom de la personne qui n’est plus juste une cliente, mais bien une personne de ma communauté permet un échange réel. J’adore prendre le temps, oui, c’est difficile car la vie roule trop vite, mais prendre le temps d’écouter une personne permet de créer des liens. Je me rends compte que je le fais moi-même. 

Vous l’aurez remarqué à la lecture de mes autres textes, j’ai un côté un peu bohème. J’ai un besoin de retrouver les racines et valeurs ancestrales pour moi, un peu comme dans la chanson « Dégénérations » de Mes Aïeux, mais également pour ma planète. Notre volonté à aller toujours plus vite cause bien des torts à l’environnement et à la biodiversité. Je privilégie donc l’achat local. Je visite donc les cafés, restaurants, épiceries, boulangeries près de chez moi. Je crée donc moi aussi des liens avec ces gens. J’adore aller chercher mon latte à mon café préféré à La Chopinerie et prendre une ou deux minutes pour parler avec Marie-Christine, la propriétaire, Mélodie ou Kariane qui connaissent ma commande par cœur! Prendre le temps d’aller voir des produits fins ou d’aller chercher mon pain frais fait. Même ma fille de presque 6 ans se fait reconnaître à certains endroits. Elle aussi crée des liens même à son jeune âge en visitant les mêmes endroits, en participant à notre petite communauté.

Faire partie d’un tout!

Sans être prétentieuse, je dois avouer que j’adore être « reconnue », ça fait un petit velours. J’ai l’impression de faire partie de la vie de chacun de ces endroits. À l’instar de l’homme d’affaire dans la chanson « Le blues du businessman » de Luc Plamondon, j’aurais voulu être une artiste, pour pouvoir dire pourquoi j’existe! En effet, ce que l’humain a besoin, c’est de savoir qu’il existe en tant que personne, mais également en tant que pièce du casse-tête qu’est la société.

Alors, à votre prochaine visite d’un endroit que vous adorez, prenez le temps de connecter et d’échanger! Une petite parole, ça fait du bien. Lors de votre prochaine marche, levez la tête et offrez un sourire, geste gratuit, au passant. Dans les files ou les salles d’attente, fermez votre cellulaire et échangez avec la personne à vos côtés. Vous remarquerez que ce simple geste peut faire une différence énorme dans la vie de quelqu’un, vous aurez contribué à emboîter un morceau de plus dans le casse-tête de notre société!

VOIR D'AUTRES ARTICLES de Kim Vaillancourt
Voir la liste complète des blogueurs Vous souhaitez devenir blogueur?