×

Vous souhaitez devenir blogueur?

Inscrivez-vos informations et nous vous contacteront dans le plus bref délai.

Maxim Roy : l’appel de la nature

La renommée de Maxim Roy n’est plus à faire; elle est connue de tous. Or, même si elle gravite au quotidien dans le star-system, elle demeure une femme terre-à-terre.

talent local
03/08/2018

Les téléspectateurs québécois ont vu la comédienne dans des dizaines de films et de séries : Les Boys, Virginie, Lance et Compte: Nouvelle Génération, O’, et plus récemment dans la version anglophone de 19-2.

Ce qui est un peu moins connu est le fait que Maxim Roy a été élevée sur une ferme à Rigaud. Son père a même été maire de la municipalité. “Moi, je suis partie quand j’avais 17 ans mais ma mère y réside encore. J’ai étudié au Collège Bourget. Je faisais même partie des nerds dans le temps”, se remémore-t-elle.

Elle confie ne pas avoir particulièrement apprécié son passage au collège. “C’était une école avec beaucoup d’enfants huppés, explique-t-elle. C’était avant l’époque des uniformes et on faisait rire de soi si nos vêtements ne plaisaient pas. Moi, j’arrivais à l’école en pick-up. Je n’étais pas très populaire et peu de gens me parlaient. On me jugeait. Je me souviens avoir voter pour l’introduction de l’uniforme.

Puis, à la fin du secondaire, elle décide de quitter sa ville natale. Écoeurée de son patelin, elle s’établit à Montréal pour poursuivre ses études. “Mon frère Gildor avait quitté la maison depuis longtemps. J’étais donc seule sur la ferme depuis de nombreuses années. J’étais tannée. J’avais besoin que ça bouge”, poursuit Maxim Roy.

Impossible aujourd’hui de dire qu’elle a fait le mauvais choix.

 

Retour aux sources

L’actrice reconnaît avoir eu des moments de sérieux doutes, de remise en question. Elle revient sur un épisode marquant de sa vie. Maxim Roy s’ouvre : “À 30 ans, j’ai vécu un burn out. J’ai senti le besoin de retourner dans mon coin, à Rigaud, pour me rapprocher de la nature. C’est un peu comme si j’avais voulu nier pendant des années que j’étais une fille de la campagne et ça m’a rendu confuse.

Son équilibre retrouvé, sa carrière décolle avec ses premiers tournages dans des productions anglophones. La jeune femme décide alors de s’acheter une maison dans la nature, non pas à Rigaud mais à Mont-Saint-Hilaire. “St-Hilaire ressemble beaucoup où j’ai grandi. Après avoir tant cherché à couper mes liens avec la campagne, je rêvais d’avoir une ferme avec des cochons, des chevaux, des poules et tout et tout. Ce n’est pas arrivé. C’est beaucoup plus fréquent chez les comédiens qu’on pourrait le croire. Nous ne sommes pas comme les Kardashians avec une vie glamour 7 jours sur 7. Même Meryl Streep a une ferme!”, lance-t-elle, un sourire dans la voix.

 

Il a fort à parier que beaucoup d’ex-étudiants du Collège Bourget regrettent aujourd’hui de ne pas avoir été un peu plus gentils avec Maxim Roy.

 

VOIR D'AUTRES ARTICLES de Le Magazine Où
Voir la liste complète des blogueurs Vous souhaitez devenir blogueur?