×

Vous souhaitez devenir blogueur?

Inscrivez-vos informations et nous vous contacteront dans le plus bref délai.

Louis-Philippe Jean-Bart : le touche-à-tout du numérique

Louis-Philippe Jean-Bart est l’exemple type du self made man, une personne qui se spécialise et fait sa renommée par le cumul de ses expériences. Et des expériences, il en a vécu !

talent local
09/07/2018

Louis-Philippe est créateur de contenu pour la prestigieuse agence Sid Lee où il élabore du matériel pour différents clients. Il avoue apprécier lorsque les mandats portent sur les nouvelles technologies; nous y reviendront.

De prime abord, rien ne semblait destiné à celui qui est originaire de Salaberry-de-Valleyfield. En effet, dans la vingtaine, Louis-Philippe s’est fait connaître des amateurs de rap avec son groupe Omnikrom. C’est cette expérience qui le pousse à quitter sa ville natale pour aller s’établir à Montréal. “C’est pas mal là que tout se passe en ce qui concerne la musique. Il y a de l’action et beaucoup de possibilités. C’était un choix logique”, explique l’homme de 37 ans.

C’est à cette époque, au milieu des années 2000, que la vie du jeune homme prend un virage inattendu. Après avoir fait quelques apparitions sur les ondes de Musique Plus, il décide de suivre des cours pour être plus à l’aise dans la sphère médiatique. Soulignons que cet épisode de la vie du campivallensien d’origine survient bien avant le pullulement des influenceurs ou des blogueurs que l’on connaît aujourd’hui. “J’avais fait une blague pendant que je tournais pour Musique Plus, se remémore Louis-Philippe. J’avais dit que si Denis Talbot avait besoin d’un collaborateur pour son émission Monsieur Net, j’étais disponible. À ma surprise, il m’a contacté par la suite et j’ai participé à l’émission.” Il n’était pas le seul musicien sur le plateau puisqu’il y côtoyait fréquemment Karl Tremblay.

De fil en aiguille et avec son ardeur au travail, Louis-Philippe finit par devenir un visage bien connu du monde des jeux vidéos et des nouvelles technologies. Il commence au même moment à écrire et à produire des vidéos sur ses passions.

Son expertise acquise au fil du temps dans un domaine qui naissait à peine, lui permet aujourd’hui de travailler pour des médias ou des agences prestigieuses.

Chez Sid Lee, ils embauchent des gens qui sortent de l’école avec tous les diplômes nécessaires, mais ils recherchent aussi des gens qui ont des backgrounds différents, qui ont du vécu. Je cadre bien là-bas puisque j’ai autant touché le monde de la musique que de la techno”, poursuit le concepteur de contenu.

 

Un conseil : se lancer

Louis-Philippe se rend bien compte que le contexte actuel du domaine de l’emploi et de l’effervescence technologique est bien particulier. “Pour les générations X et Y, la réalité n’est pas la même que pour les générations passées quand on parle d’études et de travail. Aujourd’hui, il est tout aussi important de se faire connaître que d’avoir des compétences. C’est l’influence d’Internet”, affirme-t-il.

Dans ce contexte qui laisse beaucoup de place à l’initiative personnelle et à la volonté d’entreprendre, Louis-Philippe livre son conseil à tous ceux qui seraient tentés de suivre ses traces. “Foncez, lancez-vous sans regarder en arrière. On ne doit pas juste y réfléchir et s’imaginer où l’on veut être. On doit sortir, acquérir de l’expérience, rencontrer des gens”, conclut Louis-Philippe Jean-Bart.

VOIR D'AUTRES ARTICLES de Le Magazine Où
Voir la liste complète des blogueurs Vous souhaitez devenir blogueur?