×

Vous souhaitez devenir blogueur?

Inscrivez-vos informations et nous vous contacteront dans le plus bref délai.

La Maison EcoAlba – LA SUITE : un projet écologique et LEED dans la région

Lifestyle
05/06/2018

Il y a quelques temps, je vous présentais la Maison EcoAlba, une maison écologique que mon conjoint et moi avons bâti à Saint-Lazare. Vous pouvez d’ailleurs lire l’article paru sur le blogue du Magazine Où en cliquant ici.

Après plusieurs mois, nous sommes enfin déménagés! Ça n’a pas été de tout repos… Quand tu as trois enfants en bas âge et qu’ils décident d’être malades en plein quand c’est le temps de faire des boîtes, ouf!

Dans mon précédent article, je vous promettais quelques nouveaux détails sur cette construction non standard. Et bien les voici!!!

Les fenêtres

La maison est solaire passive, ce qui signifie que notre source principale de chaleur est le soleil, et je ne parle pas de panneau solaire ici (nous avons les installations pour le faire dans le futur – nous attendons que la technologie soit moins dispendieuse pour avoir un retour sur notre investissement).  Ainsi, nous pourrons faire une maison nette zéro.

Donc, les fenêtres qui sont triple vitrage, sont en majorité concentrées au sud pour obtenir le maximum de soleil. Donc, vous verrez que la maison est un gros rectangle fait sur le long afin que la majorité des pièces soient chauffées par le soleil. Et au-dessus de nos fenêtres, à l’extérieur, nous avons ce qu’on appelle des pare-soleils afin de couper le soleil en été mais de le laisser entrer en hiver, car comme il est plus bas en hiver, les pare-soleils ne le coupent pas. Nous sommes emménagés en février et lorsqu’il faisait très soleil, la température pouvait atteindre 27 degrés dans la maison. Mon chauffage n’a pratiquement pas fonctionné de l’hiver.

L’isolation

Je vous disais dans mon précédent article que nous avons une super isolation. En fait, nous avons des doubles murs! Nous avons doublé nos murs lors de la construction de la charpente afin de doubler l’isolation de la maison et ainsi éviter les ponts thermiques. Ce qu’on entend par ponts thermiques par exemple : la vis qu’on met pour le revêtement extérieur qui est vissée dans notre mur conduit le froid et la chaleur à l’intérieur de la maison, avec notre double mur, ça ne se rend pas dans la maison.

Notre isolation nous permet de garder la chaleur à l’intérieur de la maison ainsi que la fraîcheur (et ici, le but est d’éviter d’utiliser l’air climatisé le plus possible). L’organisme Écohabitation, qui s’occupe de la certification LEED de notre maison, a d’ailleurs fait un test d’infiltrométrie : l’infiltration d’air venant de l’extérieur est carrément inexistante! Et notre facture d’électricité? En comparatif, notre ancienne maison était trois fois plus petite que notre nouvelle et la consommation d’électricité la même! Ce n’est pas rien!

Consommation d’eau

Je vous avais parlé également de nos appareils de plomberie à faible débit pour minimiser la consommation d’eau. Honnêtement, j’avais une petite crainte par rapport à ceci : et si la pression de l’eau allait être trop basse? Genre, que ça allait me prendre le double du temps pour rincer mes cheveux? Et bien, il n’y a aucune différence avec ce que nous avions dans notre ancienne maison! Honnêtement, minimiser la consommation d’eau était très importante pour moi et aussi, d’apprendre à mes garçons l’importance d’économiser cette ressource.

Maison intelligente

La domotique, vous connaissez? Vous savez, cette technologie qui rend votre maison intelligente et autonome? C’est un ajout qu’on tenait à mettre dans la maison. Un petit luxe mais tellement agréable à avoir. Nos rideaux sont contrôlables à distance et programmables selon l’ensoleillement, afin de contrôler le soleil qui entre dans la maison. Même chose pour nos lumières extérieures, pour ne pas les laisser allumées toute la nuit. Nous avons aussi l’intérieur de la maison qui est contrôlable à distance également : lumières, musique, télévision, alarme, caméras extérieures, name it!

Ce qu’il reste à faire

Une grosse étape s’en vient et qui est non négligeable dans un projet écologique : le terrassement extérieur. Il faut penser à ne pas trop perturber l’écosystème existant. Protéger la maison d’envahisseurs extérieurs (rongeurs par exemple). Faire un terrassement qui ne nécessite peu ou pas d’entretien et d’arrosage : exit les annuelles ou le gazon trop vert pas très naturel. Nous aurons que des vivaces et un mélange de gazon qui n’a pas à être arrosé ni coupé à chaque semaine!! Alléluia! 

Voilà! En automne, nous aurons un gros happening à la maison et nous inviterons le public à venir visiter le projet pour en apprendre d’avantage.

Entre-temps, allez visiter notre site Web ou la page Facebook d’Alba Construction pour voir nos prochains projets.

À bientôt!

Voir la liste complète des blogueurs Vous souhaitez devenir blogueur?