Édith Courval

Édith Courval

MUSIQUE, DESIGN, SORTIES ET +

×

Vous souhaitez devenir blogueur?

Inscrivez-vos informations et nous vous contacteront dans le plus bref délai.

La Gaspésie, l’art de revenir à l’essentiel !

Vous saviez que le nom « Gaspésie » est un dérivé du mot Gaspé qui est un dérivé du terme micmac « Gespeg » signifiant « fin des terres »?

Opinion
14/09/2015

Vous saviez que le nom  « Gaspésie » est un dérivé du mot Gaspé qui est un dérivé du terme micmac « Gespeg » signifiant « fin des terres » ? Et voilà ! T’es arrivé au boute faike arrête toi, prend une bière, éteint ton téléphone pis assis tes fesses sur une chaise berçante pour regarder la mer (oui, oui la mer pas le fleuve pfff!). C’est rafraîchissant.

Ça date de longtemps mon amour pour ce coin de pays… du camping en famille à Forillon, en passant par les galets de Cap-Chat et la location de chalet entres filles pour juste passer du bon temps et se baigner dans les chutes émeraudes, près de Percé (l’eau est congelée mais c’est maaaagnifique). Depuis quelques années, j’ai la chance d’avoir un couple d’amis qui y ont une résidence secondaire sur ”La Côte” et j’essaie d’y aller le plus souvent possible comme lors des longs week-ends. Pour moi, ça me fait le même effet qu’un jeûne même si on est loin de jeûner.. on boit, on mange mais on prend aussi pas mal de marches, on profite de la nature…c’est ce qu’on appelle un ressourcement ?

En plus, la route est tellement… longue ! Sérieusement pour moi et mon chum ça fait partie du plaisir de monter en Gaspésie, on trippe sur ses quelques sept heures passées à échanger sur nos dernières découvertes musicales, nos projets, notre avenir. En plus, tu as le choix sur la 20 pour découvrir la meilleure poutine du Québec. Pour nous, c’est chez Lemaire (en plus ils ont les jus en fontaine… comme dans le temps du Woolco, celui qui goûte là). On se tape la route pratiquement toujours de nuit parce que c’est tellement fou d’entendre les milliers de goélands crier en arrivant à cette heure-là…

Ce que j’aime aussi d’aller en ”régions éloignées” (je marche sur des oeufs ici), ce sont les activités qui sont tellement différentes… tsé tirer du 300 Magnum dans le bois pour le fun, ce n’est pas activité courante dans nos zones urbaines. Il pleut ? On sort les cartes, on mange du poisson jusqu’à écoeurantite pis on ”sort” danser au vieux-loup à Matane parce qu’ici y’a personne pour te regarder croche ou t’envoyer les coudes sur la piste de danse.

Notre côté épicurien n’est pas en reste ici, on y trouve de tout pour tous les goûts et à super rapport qualité/prix.Nous, nous avons nos classiques: l’assiette de fou du Restaurant Le Matelot à Baie-des-Sables, la bière artisanale lors du 5 à 7 au pub la Fabrique, le souper dégustation au Bistro C.

Évidemment, nos virées sont loin de celles recherchées par les touristes : on n’y va pas pour les Jardins de Métis ou les sculptures de Sainte-Flavie. On focusse sur l’essentiel : manger, rire, souper chez la famille, rencontrer les voisins, aller à l’épicerie (à pied!). Ça fait du bien de croiser des gens dans la rue qui n’évitent pas ton regard et se permettent même de te saluer et te demander comment tu vas !

J’adore cette région, les habitants et leurs styles de vie qui ramène tout à l’essentiel. Tsé, ces petites choses de la vie qu’on ne priorisent pas assez dans nos villes urbaines.

Bonne rentrée les touristes !

bois

Le superbe bois rejeté par le fleuve

goelands

Les goélands !

vue_matelot

Vue à partir du Restaurant Le Matelot

vue_stUlric

Vue du village de Saint-Ulric

 

 

 

Restaurant Le Matelot

https://www.facebook.com/fansdu.restaurantlematelot?fref=ts

 

Pub La Fabrique

http://www.publafabrique.com/drupal/

 

Bistro C

https://www.facebook.com/pages/Bistro-C/235211036498318?fref=ts

 

 

 

Voir la liste complète des blogueurs Vous souhaitez devenir blogueur?