Sébastien Lemaire

Sébastien Lemaire

Professeur de Yoga

×

Vous souhaitez devenir blogueur?

Inscrivez-vos informations et nous vous contacteront dans le plus bref délai.

Feindre l’équilibre

Une des premières images qui nous saute aux yeux quand on parle de yoga, c’est celle d’un indien très mince, bien installé sur une jambe en équilibre.

santé
01/03/2017

Une des premières images qui nous saute aux yeux quand on parle de yoga, c’est celle d’un indien très mince, bien installé sur une jambe en équilibre. Ses mains en prière, un visage angélique avec les yeux presque clos, dans la douceur. Et, une attitude de détachement total. Avec ses longs cheveux qui frôlent son aura, sa position semble tellement facile et confortable à maintenir, que nous aussi nous nous visualisons très facilement dans cette position de grande maîtrise du yoga…

 

C’est l’inspiration que Léon a, en ce dimanche après-midi, durant cette tempête hivernale bien ’’équilibrée’’. Avec le froid qui s’impose, l’envie soudaine de rester à l’intérieur et de devenir zen, lui prend. Il sort la tisane (qui remplacera les deux cafés habituels), quelques chandelles et son tapis de yoga encore emballé dans son plastique. Il l’avait reçu à Noël. Il était un peu insulté, se disant que c’était peut-être un message de se calmer le pompon, mais bon. Il allume un bâton d’encens qu’il trouve au fond d’un tiroir de débarras, entre quelques vieux journaux et une trappe à rats. Il reçoit la visite de Monsieur le rat quelques fois durant l’hiver. Sa maison centenaire, où les murs et les sous-planchers sont l’endroit rêvé pour séjourner dans la saison froide, attire Monsieur le rat. Monsieur, ne rentre jamais à l’intérieur par contre, c’est impossible. Mais Léon en a la trouille et le fait d’avoir un piège à la portée de la main, le sécurise. Il poursuit sa préparation de son moment de détente en choisissant, son  pantalon le plus douillet et une camisole, qui représentent le mieux selon lui, ce qu’il a vu cette semaine dans la dernière pub télé d’une épicerie ou s’en était peut-être une d’assurance. La mémoire lui échappe. Bref, on y voyait ce à quoi devrait ressembler les passionnés du yoga. Jeune, beau, dynamique et en santé.

« Oui je le suis, bon! » il s’affirme.

 

Tout semble ok. L’ambiance est parfaite. Léon trouve son seul album de musique Nouvel Âge sur son iTunes. Son ami l’avait importé à son ordi par méfait. L’expérience sera sublime. Il se place sur son tapis et aime sa texture, quoiqu’un peu froide pour ses pieds, car Léon est sensible au froid. Une respiration profonde et hop le pied dans l’entrejambe. Il place rapidement les mains en mamasté, euh… en namasté veux-t-il dire. Déjà ce rituel lui semble un peu hors du commun. Mais Léon a un panier plein d’imagination et une valise colorée d’assurance musclée. Il prétend et ça s’impute. Dix secondes passent, tout se déroule bien. Il en est fier et se dit que c’est d’une facilité insolite. Il s’imagine même dans ladite publicité et pense qu’il aurait fait un bien meilleur casting. Surtout avec sa toque dans ses cheveux lisses, ainsi qu’avec sa petite barbichette bien taillée. Sauf qu’il changerait de pantalon. Celui qu’il porte est un peu trop serré et son avant pli est maintenant déplacé,  voire coincé, depuis qu’il tient la position. Vingt secondes désormais. Déjà un tourbillon se heurte dans sa tête. La stabilité semble lui échapper un moment. Il serre les fesses, le cambré de ses reins et son visage. Il se recentre. Ouf. Au moment où il se sent de retour dans la pleine possession de son équilibre, son cellulaire sonne. Il doit répondre. C’est plus fort que lui. Incapable de résister, il tente de défaire sa pose aussi rapidement qu’il l’avait prise, mais cette fois-ci sans respirer et tout se bouscule. L’équilibre prend le bord. Léon s’enfarge dans son tapis encore froid et tombe le coude planté et quasi cloué au sol!

« Calvaire! Maudit yoga à… » gueula-t-il, la veine au cou gonflée, avec une voix plus serrée et coincée que le reste de son corps, idem pour son pantalon. L’ambiance s’est métamorphosée en tempête intérieure. En plus d’être complètement déstabilisé, il manque l’appel. Ce n’était que son ex de toute façon. Déjà qu’il a du ressentiment pour cette supposée douce-moitié. Maintenant qu’il est bien équipé avec un coude enflé, éraflé et prochainement bleu, il aura encore plus de baumes à mettre sur cette relation que sur son orgueil après cette tentative de zénitude. Tout est de la faute du cellulaire, de l’appel entrant et surtout de son ex. Quelle honte pour Léon, mais quel spectacle pour Monsieur le rat!

 

Ce cinéma qu’a vécu Léon est l’exemple exact d’un équilibre parfait, selon moi!

De trouver l’équilibre dans un déséquilibre constant. Dans mes cours cette semaine, dédiés à l’équilibre, j’emmenais les élèves dans le mouvement. Les séquences étaient un peu déstabilisantes pour justement par la suite se rendre à l’équilibre. Car au quotidien, nous vivons ces deux situations n’est-ce-pas? À la course comme Speedy Gonzales et par la suite on se stationne pour un moment. Même dans l’assise, nous remarquons qu’il y a un équilibre à maintenir, ainsi que dans la montagne, la position debout. Dans tous les mouvements et séquences du cours, nous pouvions observer ce mécanisme incroyable qu’a le corps humain à se calibrer. Depuis nos premiers pas, nous maintenons l’équilibre. Entre chaque enjambée, nous accomplissons cette tâche instinctive. D’être en équilibre c’est aussi de bien balancer notre souffle. De trouver le centre de la mécanique pour se sentir solide malgré les tempêtes. Comme Nancy, ma mentoresse en yoga, disait  « Les asanas de l’équilibre ne sont pas toujours faciles et c’est là que nous travaillons la patience envers nous-même ». Nous sommes à 90 % semblables techniquement. Il est bon d’observer le reste du pourcentage, celui qui est unique et justement d’y voir le centre et tout ce qui l’entoure. D’y retourner, car c’est la base de l’équilibre, tout en restant conscient de cette vie stoïcienne. Ici, l’expression asiatique à l’achat d’une fausse Rolex détonne bien :

Pareil, pareil, mais différent!

 

 

 

VOIR D'AUTRES ARTICLES de Sébastien Lemaire
Voir la liste complète des blogueurs Vous souhaitez devenir blogueur?